dimanche, juin 26, 2022

Les 7 meilleurs livres sur la Résistance Française à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres sur la résistance française à lire ou à offrir !

1. Nouvelles histoires extraordinaires de la résistance – Dominique Lormier

Résumé du livre :

De l’histoire de la Résistance, on croit tout connaître et l’on se persuade que, les années passant, cette période s’est décantée de sa part d’ombre. Or de nombreux récits demeurent encore méconnus. Découvrez dans cet ouvrage des héros aux destins extraordinaires, parmi lesquels :

  • Edmond Cardoze, artilleur et Résistant ;
  • André Jolit, capitaine FFI à 22 ans ;
  • Michel Slitinsky, juif et Résistant ;
  • Alain, Olivier et Francis Massart : trois frères Résistants de la France libre ;
  • François de Carrère, héros du corps-franc Pommiès ;
  • Le père Marie-Benoît, Juste et Résistant ;
  • Georges Guingouin, Résistant du Limousin ;
  • Maurice Bénézech et le maquis Bernard ;
  • Marie Skobtsov, la Juste de Ravensbruck ;
  • Laure Gatet, une femme libre dans la Résistance ;
  • Germaine Ribière, une Juste dans la Résistance ;
  • Jacques Nancy, le héros de Javerlhac…

… et bien d’autres histoires incroyables et encore trop méconnues de la Résistance française.

Biographie de l’auteur :

Dominique Lormier, historien, écrivain, membre de l’Institut Jean Moulin, chevalier de la Légion d’honneur est considéré comme l’un des plus grands spécialistes de la Seconde Guerre mondiale et de la Résistance. Il est l’auteur de plus d’une centaine d’ouvrages.

2. Comment sont-ils devenus résistants ? – Robert Gildea

Résumé du livre :

Depuis plus de 30 ans, le grand historien britannique Robert Gildea étudie l’histoire de la Résistance en France. Ce livre présente sous un jour nouveau toutes les formes de lutte contre l’occupant des plus célèbres jusqu’aux oubliées par la mémoire officielle. Le livre est le fruit de plusieurs dizaines d’années de recherches et d’enquêtes conduites en France. Chaque chapitre présente un groupe typique de résistants, illustré par des témoignages, à un moment de l’Occupation.

C’est la force de l’histoire orale pratiquée par un grand expert : les anecdotes enrichissent l’analyse et illustrent la synthèse. On voit sous un autre oeil l’Occupation, qui a souffert de non-dits et d’une réécriture politique : le général de Gaulle, les communistes, les lobbys de victimes.

Biographie de l’auteur :

ROBERT GILDEA est un historien britannique, diplômé d’Oxford, où il enseigne l’histoire de la France contemporaine. Il est spécialiste de l’histoire des résistances en France et en Europe. Il a enseigné à Sciences Po et a participé régulièrement à des congrès en France. Il a contribué avec Robert Paxton au documentaire télévisé Philippe Pétain diffusé sur Arte en 2010.

3. Histoire de la Résistance – Olivier Wieviorka

Résumé du livre :

« C’est un évènement : l’historien Olivier Wieviorka publie la première véritable somme sur cette période qui a nourri tant de mythes et de tabous » L’Express

Amorcée dès 1940, la Résistance parvint à s’unir à l’ombre de la croix de Lorraine, grâce aux patients efforts de Jean Moulin, tout en affirmant son indiscutable pluralisme. Elle resta néanmoins de bout en bout minoritaire, se préoccupa peu du sort des juifs et joua un rôle limité sur le plan militaire. Son apport politique fut en revanche immense : elle évita à la France les affres de la guerre civile et favorisa, à la Libération, une transition pacifique du pouvoir.

Unanimement salué, ce livre complet, accessible et vivant aborde sans tabous l’ensemble de ces enjeux. Il offre, pour la première fois, une vision globale d’un phénomène majeur qui reste curieusement méconnu.

Biographie de l’auteur :

Historien, professeur à l’Ecole normale supérieure de Cachan, Olivier Wieviorka est un spécialiste reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale, auxquelles il a consacré plusieurs livres, dont une Histoire du Débarquement en Normandie qui fait autorité et une Histoire de la résistance acclamée par la critique, primée par l’Académie française et plébiscitée par le public. Il a également codirigé, avec Jean Lopez, Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale (2 volumes).Son dernier livre : Histoire de la Résistance en Europe occidentale.

4. La Résistance expliquée à mes petits-enfants – Lucie Aubrac

Résumé du livre :

Que fut réellement la Résistance au temps de l’occupation allemande ? Comment fut-elle vécue, au jour le jour, par ces hommes et ces femmes que réunissait un même refus de la défaite et de la servitude ? Comment parvinrent-ils à créer des réseaux actifs, à diffuser une presse clandestine, à entreprendre des actions militaires ?

Au-delà des polémiques et des légendes, c’est la quotidienneté d’un combat que raconte ici Lucie Aubrac. Sur un ton direct, avec clarté et patience, elle répond aux questions de ses propres petits-enfants, mais aussi à celles de milliers d’écoliers ou lycéens qu’elle rencontrait chaque année avant sa disparition en 2007.

5. Le Journal des Enfants de la Résistance (1940/1943) – Laurent Avezou

Résumé du livre :

Grâce à ce documentaire, illustré en partie par des cases et des dessins extraits de la bande dessinée « Les Enfants de la résistance », les enfants de 9 à 12 ans comprendront mieux la sombre période de la  Seconde Guerre mondiale. Ils se rendront notamment compte du courage des Résistants et de l’horreur de cette guerre.

6. Les vichysto-résistants – Bénédicte Vergez-Chaignon

Résumé du livre :

Résistant ET pétainiste. Un paradoxe ? La réponse dans ce livre récompensé par l’Académie Française en 2009

Les révélations sur les attaches du président de la République François Mitterrand avec Vichy ont fait en leur temps l’effet d’une bombe. Perplexes ou choqués, les Français se sont demandé comment on pouvait prétendre avoir été à la fois résistant et partisan de Pétain. Le livre de Bénédicte Vergez-Chaignon est la première étude d’ensemble sur ce qui a constitué, pendant cinquante ans, un tabou.

Grâce à de multiples archives, l’auteur dresse un panorama complet de cette résistance au profil très particulier, puisqu’elle est née en 1940 autour du thème de la revanche militaire, et non de la résistance. Au fil des pérégrinations idéologiques et des rapprochements tactiques, on voit notamment défiler le maréchal de Lattre, Marie-Madeleine Fourcade, Pierre Bénouville, Henri Frenay, André Bettencourt, Maurice Clavel, François Mitterrand et beaucoup d’autres.

En étudiant la manière dont s’est figée l’image d’une  » Résistance  » mythifiée, Bénédicte Vergez-Chaignon montre comment les vichysto-résistants se sont insérés dans la France d’après-guerre. Richesse des sources, sûreté de l’analyse et péripéties multiples font de ce livre une référence indispensable.

Biographie de l’auteur :

Docteur en histoire, Bénédicte Vergez-Chaignon a consacré plusieurs livres à Vichy et à la Collaboration, dont Histoire de l’épuration et Les Secrets de Vichy. Sa biographie de Philippe Pétain, unanimement saluée par la critique et plébiscitée par le public, a été récompensée par le Grand Prix de la biographie politique et le Prix de la biographie du Point.

7. Femmes de la Résistance 1940-1945 – Jean-Paul Lefebvre-Filleau

Résumé du livre :
À travers l’évocation de 206 résistantes, Jean-Paul Lefebvre-Filleau rappelle le rôle tenu par ces femmes d’un grand courage : cheffes de réseau, adjointes à un chef de réseau, agentes de liaison, agentes de renseignement, convoyeuses, opératrices radio, hébergeuses de résistants ou d’enfants juifs, boîtes à lettres, rédactrices de tracts ou de journaux clandestins, assistantes auprès des familles des fusillés et déportés, saboteuses, combattantes des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et des Forces françaises libres (FFL) ou des Forces alliées.

L’histoire de la Seconde Guerre mondiale ne peut s’écrire sans évoquer la mémoire de ces femmes héroïques. L’une d’entre elles, Germaine Tillion, rappellera que « en 1940, il n’y avait plus d’hommes. C’étaient des femmes qui ont démarré la Résistance ».

Pourtant, après la guerre et jusqu’à aujourd’hui, l’action des femmes résistantes n’a pas été suffisamment mise en exergue, alors qu’elles ont oeuvré à presque tous les postes essentiels.

Par ce document, où se retrouvent des inconnues et d’autres devenues célèbres (Lucie Aubrac, Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle…), l’auteur rend justice à celles qui ont péri sur le chemin de la liberté.

Biographie de l’auteur :

Jean-Paul Lefebvre-Filleau, ancien officier supérieur de la gendarmerie nationale, est écrivain et conférencier. Surnommé « le détective de l’histoire », il a écrit une vingtaine d’ouvrages et a été récompensé par plusieurs prix littéraires, dont le Grand Prix des écrivains de France pour son livre L’Affaire Bernadette Soubirous, l’enquête judiciaire de 1858 (Éditions du Cerf), traduit en plusieurs langues. Il est également chroniqueur historique et s’intéresse particulièrement à la Seconde Guerre mondiale. Ces Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich est paru aux Éditions du Rocher en 2017.

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles