samedi, juin 25, 2022

Les 6 meilleurs livres sur les Indiens d’Amérique à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres sur les Indiens d’Amérique à lire ou à offrir !

1. Terre indienne : Spiritualité, légendes et prophéties amérindiennes – Yvon-Marie Bost

Résumé du livre :

Cette synthèse complète des croyances, des pratiques religieuses et de la spiritualité des peuples amérindiens d’Amérique du Nord est la réédition revue, corrigée et augmentée de l’ouvrage de référence d’Yvon-Marie Bost.

Après avoir exploré les textes des chefs des Premières nations (dont certains sont d’une surprenante modernité), l’ouvrage entraîne son lecteur à la découverte des mythes, légendes et symboles des tribus indiennes, puis l’initie aux messages délivrés. Au passage, l’auteur nous dévoile les secrets des peintures de sable des Indiens Navajo, la magie des plumes, les rituels chamaniques, les visions des grands chefs, le voyage dans le Monde d’En-Bas…

Une histoire Hopi dit que les arrière petits-fils des envahisseurs blancs, quand ils auront presque détruit la terre, viendront chercher auprès des derniers gardiens de la tradition les réponses, avec l’urgence de retrouver les racines et espérer survivre.

L’une des clés des grandes questions qui se posent à notre époque ne serait-elle pas à trouver auprès des derniers sages amérindiens qui ont su, durant des millénaires, préserver la Terre et son Esprit ?

Biographie de l’auteur :

Yvon-Marie Bost est un professionnel du livre et de l’édition. Passionné par l’histoire des États-Unis, on lui doit de nombreux ouvrages traitant de la société américaine et amérindienne.

2. Les Indiens d’Amérique du Nord. Les Portfolios complets – Edward S. Curtis

Résumé du livre :

Au tournant du XXe siècle, le photographe américain Edward Sheriff Curtis (1868-1952) se lance dans le projet qui l’occupera pendant trente ans, pour composer une étude magistrale sur les Indiens d’Amérique du Nord. Son approche ambitieuse, tant d’un point de vue artistique que scientifique, lui a permis de recenser en mots et en images les traces du mode de vie traditionnel des Indiens, déjà en voie de disparition.

Se dévouant entièrement à cette entreprise, Curtis est parti à la rencontre de 80 tribus amérindiennes, de la frontière du Mexique au détroit de Behring, gagnant leur confiance grâce à sa patience et sa sensibilité. Son oeuvre a été publiée en 20 volumes entre 1907 et 1930 sous le titre de The North American Indian, mais le tirage étant limité à 272 exemplaires, les originaux sont vite devenus très rares.

Ce livre rassemble l’intégralité du portfolio amérindien de Curtis en une seule publication, offrant ainsi à nouveau accès à cette extraordinaire entreprise, précieux document historique et triomphe de la forme photographique.

Biographie de l’auteur :

Pendant plus de trente ans, le photographe Edward Sheriff Curtis (1868-1952) a parcouru l’Amérique du Nord de long en large pour essayer d’immortaliser, par les mots et l’image, le mode de vie traditionnel de ses habitants indigènes en voie de disparition.

Il s’est consacré avec une passion sans relâche à cette tâche devenue l’œuvre de toute une vie, couronnée par la publication de son encyclopédie: Les Indiens d’Amérique du Nord. Cette œuvre monumentale comporte vingt volumes de textes et autant de portfolios comprenant plus de 2000 illustrations.

3. Moeurs et histoire des Indiens d’Amérique du Nord – Paul Coze et René Thévenin

Résumé du livre :

Sitting Bull, Géronimo, Oeil-de-Faucon, Black Bird ou Red Cloud : ces noms nous sont familiers grâce aux romans d’aventures et au cinéma. Mais que savons-nous au juste de la vie quotidienne et de l’histoire des Indiens des Plaines, qu’on appelait les Peaux-Rouges ? Des premiers chefs sioux jusqu’aux vaincus de Little Big Horn, voici leur « histoire vraie », sur la foi de souvenirs précis et de documents fiables.

Biographie de l’auteur :

René Thévenin (1877-1967), écrivain, auteur de romans d’aventures et scénariste, travaillait au Muséum national d’histoire naturelle.

Paul Coze (1903-1974), illustrateur, ethnologue et écrivain, était l’un des meilleurs connaisseurs et défenseurs de la culture (philosophie, spiritualité, art) indienne. Leur livre, publié en 1928 et couronné par l’Académie française, est devenu un classique.

4. On nous appelait les sauvages – Dominique Rankin et Marie-Josée Tardif

Résumé du livre :

Né sur les berges de la majestueuse rivière Harricana en Abitibi, le jeune Dominique Rankin est destiné à succéder à son père à titre de chef héréditaire et homme-médecine, mais l’envahissement des territoires autochtones par les Blancs et l’intégration forcée à leur société change radicalement le cours de son existence.

C’est la fabuleuse histoire de ce chef héréditaire algonquin qui est ici racontée et, avec elle, toute l’histoire des Amérindiens vue par un Amérindien. De son apprentissage qui débuta dès l’âge de sept ans jusqu’à son intronisation au sein du Cercle des Anciens, quelque cinquante années plus tard, il raconte comment il a survécu à la terrible épreuve des  » pensionnats des petits Sauvages « , instaurés par les gouvernements et les communautés religieuses du siècle dernier.

Entre traditions ancestrales et récit de vie, il livre, avec l’aide de la journaliste Marie-Josée Tardif, un vibrant témoignage sur le respect, le pardon et la guérison.

Biographie de l’auteur :

Apprécié pour son grand sens de l’humour et son énergie débordante, l’ex grand-chef algonquin Dominique Rankin se consacre aujourd’hui au rôle de leader spirituel dans la tradition Anicinape. Leader, enseignant et communicateur aguerri, il a notamment participé à de nombreux projets de muséologie, de valorisation de sites ancestraux et d activités favorisant la renaissance des traditions autochtones.

Journaliste, Marie-Josée Tardif accompagne les individus sur le chemin de la connaissance de soi.

5. Sitting Bull : Héros de la résistance indienne – Farid Ameur

Résumé du livre :

Eté 1874, de l’or est découvert en territoire indien. A leurs risques et périls, des milliers de prospecteurs s’y aventurent. Pour protéger son peuple, le chef Sitting Bull prend alors la tête d’une coalition de Sioux et de Cheyennes. Guerrier, homme-médecine et guide spirituel, Sitting Bull mène son peuple dans une série de combats contre les tuniques bleues.

Le 25 juin 1876, il remporte la bataille de Little Big Horn face au 7e de cavalerie du lieutenant-colonel Custer. Cet affrontement est devenu un événement mythique de l’histoire des Etats-Unis. Or, qui l’incarne mieux que Sitting Bull, figure emblématique de l’indien des Plaines, épris de liberté, attaché à son mode de vie et fier de ses traditions ?

Biographie de l’auteur :

Docteur en histoire, Farid Ameur est spécialiste des Etats-Unis. Il est l’auteur de Gettysburg (Tallandier, 2014) et de Héros et légendes du Far West (« Texto », 2018).

6. Mémoires de Géronimo – Géronimo et S.M. Barrett

Résumé du livre :

En 1904 un  » inspecteur général de l’éducation  » de Lawton (Oklahoma) recontre un vieil indien, prisonnier de guerre et déporté, loin de son Arizona natal, à Fort Sill où il terminait ses jours en cultivant des pastèques : il s’agissait du célèbre chef apache Géronimo qui avait tenu en respect victorieusement, des années durant, les meilleures troupes et les plus glorieux généraux des U.A.

Des liens se nouèrent entre eux, sinon d’amitié (vu la méfiance légitime de l’Apache) du moins de respect mutuel. C’est ainsi que Géronimo accepta de raconter sa vie à S.M. Barrett, ce qui nous permet de lire aujourd’hui ce témoignage sur le génocide qui marqua la  » conquête de l’Ouest « .

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles