samedi, juin 25, 2022

Les 6 meilleurs livres de Philippe De Villiers à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Philippe de Villiers à lire ou à offrir !

1. Le Jour d’après

Le Jour d'après
1 520 Commentaires
Résumé du livre :

« Ce que nous avons vécu a déjà été joué. À New-York. Lors d’une réunion ou plutôt d’un exercice de simulation d’une pandémie de coronavirus, le 18 octobre 2019 ; tout a été filmé et se trouve sur internet.

Cela s’est passé plusieurs mois avant la survenance du virus. En réalité, les participants – les géants du capitalisme de surveillance – anticipaient ainsi la catastrophe à venir. Ils avaient voulu un monde d’un seul tenant, sans cloisons. Ils savaient que ce monde-là serait hautement pathogène. Ils le savaient et ils s’y préparaient. Ils attendaient la pandémie et ils la voyaient venir.

Quand elle survint, ils la saluèrent comme « une fenêtre d’opportunité ».

Pour les rentiers du numérique et de la Big Tech, ce fut une aubaine. Mais aussi pour les gouvernements qui mirent au ban d’essai l’idée d’une « société disciplinaire ».

Ainsi les élites globalisées ont-elles préparé le jour d’après. Occasion rêvée pour tout changer, changer la société, changer de société. Et imposer enfin leurs codes de désocialisation, leur esthétisme woke, leur idéologie du Bien total. »

Ayant entre les mains des éléments d’information fiables, recoupés, glaçants, Philippe de Villiers a décidé de prendre la plume pour alerter les Français, en espérant contribuer ainsi à l’insurrection des consciences.

2. Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde

Résumé du livre :

Ce livre se lit d’une traite, à bride abattue.

Il porte la rage des « Gaulois réfractaires » et la met en récit pour la rendre intelligible à ceux qui la ressentent.

C’est la chronique glaçante d’une histoire terrifiante : on y découvre le chemin des aveuglements qui a conduit à cette débâcle, l’engrenage des mensonges, la révélation hallucinante des alertes des militaires, les ignorances savantes du biopouvoir liberticide ; sans oublier un morceau d’anthologie : la rencontre du Puy du Fou, quand Emmanuel Macron s’enivrait encore de l’Ancien Monde.

La plume de Philippe de Villiers est inspirée. On se laisse emporter par l’expression aboutie, dense, littéraire et cinglante de la colère qui gronde partout aujourd’hui contre le Nouveau Monde, mort du coronavirus.

3. Le Moment est venu de dire ce que j’ai vu

Résumé du livre :

« J’ai été un homme politique. Je ne le suis plus. Ma parole est libre. Je suis entré en politique par effraction. Et j’en suis sorti avec le dégoût.

Le désastre ne peut plus être maquillé. Partout monte, chez les Français, le sentiment de dépossession. Nous sommes entrés dans le temps où l’imposture n’a plus ni ressource ni réserve. La classe politique va connaître le chaos. Il n’y a plus ni précaution à prendre ni personne à ménager. Il faut que les Français sachent. En conscience, j’ai jugé que le moment était venu de dire ce que j’ai vu. »

4. J’ai tiré sur le fil du mensonge et tout est venu

Résumé du livre :

À la fin d’une conversation qui roulait sur la « construction européenne », l’ancien ministre des Affaires étrangères du général De Gaulle, qui savait tout sur tout le monde, laissa tomber d’un air entendu : « Philippe, il vous suffira de tirer sur le fil du Mensonge et tout viendra… »

Des décennies plus tard, en y consacrant un temps discret et beaucoup d’ardeur, bénéficiant par ailleurs de complicités au plus haut niveau des arcanes de l’Europe, Philippe de Villiers décide de tirer sur le fil.

Alors tout est venu.

Il a mené ses recherches jusqu’au bout du monde, à Stanford, à Berlin, à Moscou et partout où pouvaient se trouver des documents confidentiels récemment déclassifiés. Et les archives ont parlé. Elles ont livré des secrets dérangeants.

L’envers de l’Europe est apparu. Ce n’est pas du tout ce qu’on nous avait dit.
De ce travail d’enquête, Philippe de Villiers a fait un livre de révélations sur le grand Mensonge. Il a résolu de publier les preuves. Elles sont accablantes. Tout y passe : les Mémoires apocryphes, les dollars, la CIA, les agents, le passé qu’on efface, les allégeances qu’on dissimule, les hautes trahisons.

Le récit est parfois glaçant. Mené au rythme d’une enquête haletante, il se lit comme un polar. On n’en ressort pas indemne. C’est la fin d’un mythe : ils travaillaient pour d’autres et savaient ce qu’ils faisaient, ils voulaient une Europe sans corps, sans tête et sans racines. Elle est sous nos yeux.

5. Les Cloches sonneront-elles encore demain ?

Résumé du livre :

La France est meurtrie par le terrorisme. Mais il y a plus grave : elle est en train de perdre son identité. Si l’on ne fait rien, selon Philippe de Villiers, la voix du muezzin couvrira le son des cloches de nos terroirs.

L’auteur a eu accès à de nombreuses informations qu’il divulgue ici pour que les Français sachent et prennent conscience de l’extrême gravité de la situation.

à travers une mise en perspective vertigineuse, il rappelle  comment, depuis les années 1980, notre pays a été lentement mais sûrement « islamisé ». Rien n’a été fait pour répondre aux vagues migratoires et au plan secret de l’Europe. Pire, ce projet d’un « Eurislam », révélé ici au grand jour, a été encouragé par les élites françaises.

Il faut renouer avec notre pays. Philippe de Villiers propose d’inventer un nouveau roman national qui soit un roman d’amour. Pour que chaque Français puisse partir dans la vie avec un bagage imaginaire qui porte ses rêves.

6. Le roman de saint Louis

Résumé du livre :

« Je rêvais de retrouver la trace et l’image d’un saint Louis à l’humanité sensible, un saint Louis de chair, à figure humaine. Le temps, en l’élevant au-dessus de nos natures, lui a peut-être rendu un mauvais service. Il m’a imposé d’aller puiser aux sources les plus authentiques. Là où repose le trésor des paroles vivantes, laissées par les premiers témoins.

Ceux qui ont vraiment connu le roi Louis IX, qui l’ont approché, accompagné depuis l’enfance jusqu’au trépas. J’ai remonté le filet d’eau vive. Je n’ai rien inventé. Ni les événements, ni les personnages, ni même l’insolite. Il m’a fallu plonger dans l’époque, en étudier la vie quotidienne dans ses moindres détails, sentir battre les passions, pour faire revivre un saint Louis de notre temps ».

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles