samedi, juin 25, 2022

Les 8 meilleurs livres de Jacques Attali à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Jacques Attali à lire ou à offrir !

1. L’économie de la vie : Se préparer à ce qui vient

Résumé du livre :

«  Après une enquête planétaire, auprès des meilleures sources, souvent confidentielles, j’ai découvert bien des choses sur les causes et les conséquences de cette pandémie.

Certains dirigeants, commettant des erreurs sincères ou mentant à leur peuple, ont, en imitant la Chine, conduit à la mort prématurée de plusieurs centaines de milliers de personnes et coûté plusieurs milliers de milliards à l’économie mondiale. Suivre à temps l’autre voie, celle de la Corée du Sud, aurait coûté beaucoup moins d’argent, épargné des milliers de vies et protégé des centaines de millions de travailleurs.

De tout cela, et de bien d’autres choses que nous aura apprises cette pandémie, en bouleversant nos vies, il faut tirer les leçons. Pour se préparer à ce qui vient  : une crise économique, philosophique, idéologique, sociale, politique, écologique stupéfiante, presque inimaginable  ; plus grave en tout cas qu’aucune autre depuis deux siècles.

Pour ne pas faire souffrir les enfants d’aujourd’hui de la pandémie à 10  ans, de la dictature à 20  ans et du désastre climatique à 30  ans, il faut passer au plus vite de l’économie de la survie à l’économie de la vie. Elle regroupe tous les secteurs qui se donnent pour mission la défense de la vie et dont on constate tous les jours, très pragmatiquement, l’importance vitale, comme  : la santé, la gestion des déchets, la distribution d’eau, le sport, l’alimentation, l’agriculture, l’éducation, l’énergie propre, le numérique, le logement, la culture, l’assurance.

Parce qu’il n’y a pas de vie possible si on n’agit pas tout de suite, dans l’intérêt de toutes les vies, d’aujourd’hui et du futur. Si on ne comprend pas que seul le temps des hommes a de la valeur. Que de passionnants combats à mener  !  »

2. Les chemins de l’essentiel

Résumé du livre :

« Une vie bonne, libre, épanouie le sera davantage si on la traverse en ayant la chance de fréquenter aussi souvent que possible les plus grands chefs-d’œuvre de la création humaine. Ils constituent un formidable moyen de découvrir les autres, le monde et soi-même.

Aussi m’est-il venu l’idée d’oser dresser une liste des principaux romans, essais, films, œuvres musicales, tableaux, monuments, sculptures et sites de toutes les cultures. J’ai mis plusieurs décennies à établir cet inventaire. C’est une immense joie que de partager cet essentiel humble et subjectif auquel chacun devrait avoir accès. Un essentiel à portée de tous. Un essentiel qui surprendra, quelle que soit sa culture d’origine.
Et maintenant, lisez, écoutez, regardez, vivez ! »

3. Il y aura d’autres jolis mois de mai

Résumé du livre :

« Le 10 mai 1981, nous vivons intensément, rue de Solférino, ce qui va devenir un moment très particulier pour la France : le premier gouvernement de gauche depuis 1936. Je suis pris dans l’euphorie de l’instant que j’espère depuis bientôt dix ans, dont d’autres rêvent depuis bien plus longtemps… Serons-nous à la hauteur des espoirs des quinze millions d’électeurs qui ont voté pour François Mitterrand ?

Pour beaucoup, le 10 mai 1981 évoque davantage qu’une simple alternance : un ensemble considérable de réformes institutionnelles, culturelles, sociales et économiques. Comme on n’en avait pas vu en France depuis 1945, grâce au Programme commun de la gauche. Des réformes dont le pays bénéficie toujours.

En ce jour très sombre de février 2021, où tant de drames et de menaces s’accumulent sur le destin de tant de gens, sur mon pays, sur l’Europe, sur l’humanité, sur la vie même, je commence à écrire ce récit. Les idéaux d’autrefois ont explosé ; en France en tout cas, l’espérance de la gauche s’est, au moins provisoirement, effondrée.

C’est aujourd’hui, au crépuscule de ma vie, que l’envie me vient de me retourner vers le joli mois de mai 1981. Non par nostalgie, quarante ans plus tard, mais parce qu’il faut se souvenir de ce dont on a de bonnes raisons d’être fier. Et parce que le fil de cette histoire retrouvée nourrit la promesse de jours plus heureux encore.

Je vous invite à une promenade dans mes souvenirs, à une chevauchée au gré des moments qui marquent un parcours. Pour éclairer le présent et l’avenir. »

4. Peut-on prévoir l’avenir ?

Résumé du livre :

Que vais-je devenir ? Serai-je heureux en amour ? Dans mon travail ? Quand et comment vais-je mourir ? Que réserve l’avenir à ceux que j’aime ? À mon pays ? À l’humanité ? À la planète ?

À toutes ces questions, les hommes ont longtemps cherché – et cherchent encore – les réponses dans des techniques à l’efficacité incertaine – les astres, les cartes, les lignes de la main, le hasard… Aujourd’hui, dans un monde de plus en plus interdépendant, des machines ultra-performantes semblent à la veille d’être vraiment capables de prédire notre destin. En anticipant nos comportements dans bien des domaines, elles menacent d’instaurer une dictature de la prédiction, au profit de quelques puissances. Car le savoir sur l’avenir a toujours été un instrument de pouvoir.

Pour ma part, je ne veux pas croire que notre liberté sera ainsi définitivement perdue. Il me paraît au contraire possible de prévoir son propre avenir. Non pour s’y soumettre, mais pour décider du cours de sa vie. Pour être à l’avant-garde de soi même.

Je vous livre ici ma méthode, faite de raison et d’intuition, pour vous aider à déchiffrer ce que sera votre destin, notre destin.

5. Histoires des médias : Des signaux de fumée aux réseaux sociaux, et bien après

Résumé du livre :

«  Depuis toujours, l’homme a besoin de savoir ce qui le menace, ce qui nuit aux autres ou les sert. Et pendant longtemps, seule une poignée de puissants, souverains, religieux, marchands, ont eu le monopole de l’information, de sa fabrication à sa circulation. Une information libre, diffusée par des médias accessibles à tous et établie par des professionnels cherchant la vérité est le fruit d’une histoire récente, inattendue, fascinante. Et elle est à présent terriblement menacée.

Comment distinguer le vrai du faux, l’information de la distraction  ? Quel rapport entre informer, convaincre, enseigner, distraire  ? Comment la démocratie résistera-t-elle aux formes de censure et de surveillance  ? En quoi le déluge actuel et à venir d’informations, vraies ou fausses, influera-t-il sur notre façon de gérer les grands problèmes d’aujourd’hui et de demain  ? Les réseaux sociaux, outils de surveillance généralisée, qui font de chacun le journaliste de lui-même, seront-ils balayés par une vague technologique plus puissante  ? Les journalistes seront-ils remplacés par des automates ou resteront-ils des acteurs irremplaçables de la démocratie  ?

Tels sont les sujets de ce livre. Encore une fois, comme pour tous les autres domaines dont j’ai tenté jusqu’ici de prévoir le devenir, celui des médias, vertigineux, ne peut être imaginé et maîtrisé qu’en remontant très loin dans son histoire, ou plutôt ses histoires. Ses passionnantes histoires.  »

6. Sept Leçons de vie

Résumé du livre :

La crise actuelle se terminera un jour, laissant derrière elle d’innombrables victimes et quelques rares vainqueurs. Pourtant, il serait possible à chacun de nous d’en sortir dès maintenant en bien meilleur état que nous n’y sommes entrés. À condition d’en comprendre la logique et le cours, de se servir de connaissances nouvelles accumulées en maints domaines, de ne compter que sur soi, de se prendre au sérieux […].

Mon propos n’est donc pas ici d’exposer un programme politique pour résoudre cette crise et toutes celles qui viendront, ni de vagues généralités moralisantes, mais de suggérer des stratégies précises et concrètes permettant à chacun de « chercher des fissures dans l’infortune », de se faufiler entre les écueils à venir, sans s’en remettre à d’autres pour survivre, pour sur-vivre. Et d’abord pour survivre à la crise actuelle. J. A.

7. Dictionnaire du XXIème siècle

Résumé du livre :

Eclaté, jubilatoire, barbare, heureux, insensé, monstrueux, invivable, libérateur, horrible, religieux, laïc…, tel sera le XXIe siècle.

Il n’est pas de meilleure métaphore pour le décrire que celle du dictionnaire, mosaïque de mots, miroitement de sens, voisinage d’antonymes, inventaire de hasards.

Ce dictionnaire peut se lire d’une traite, de A (comme Activité) à Z (comme Zen). On peut aussi s’y promener en nomade, de renvoi en renvoi. On peut encore le garder à portée de main pour y puiser une référence au gré d’une perplexité, d’un voyage, d’une conversation. Déjà, par sa forme, ce livre parle d’avenir: demain, on lira comme on navigue.

Chemin faisant, j’ai essayé de répondre aux principales questions que chacun peut se poser sur notre avenir: sera-t-il possible de nourrir tous les hommes, pourra-t-on éliminer la pauvreté? y aura-t-il enfin du travail pour tout le monde? les sciences bouleverseront-elles les modes de vie, le rapport à la souffrance et à la mort, l’éducation, la distraction? quelles ambitions, quelles aventures enthousiasmeront les peuples? quelles guerres, quelles catastrophes écologiques menaceront? comment seront gérées les contradictions entre liberté et solidarité, entre mobilité et enracinement? quelle sera la place du religieux, du politique? quelles moeurs seront admises? l’Occident restera-t-il la civilisation dominante? les Etats-Unis garderont-ils leur suprématie géopolitique? l’Europe deviendra-t-elle une puissance politique? la France aura-t-elle encore un mot à dire dans les affaires du monde? et l’Islam? y aura-t-il autre chose, au-delà du marché et de la démocratie? une révolution est-elle encore possible? Et surtout: pourra-t-on encore vivre ensemble?

8. Karl Marx ou l’esprit du monde

Résumé du livre :

Alors que le mur de Berlin est tombé et qu’ont disparu presque toutes les dictatures se recommandant de Karl Marx, la lumière doit être faite sur l’extraordinaire trajectoire de ce proscrit, fondateur de la seule religion neuve de ces derniers siècles. Aucun auteur n’eut plus de lecteurs, aucun révolutionnaire n’a rassemblé plus d’espoirs, aucun idéologue n’a suscité plus d’exégèses, et, mis à part quelques fondateurs de religions, aucun homme n’a exercé sur le monde une influence comparable à celle que Karl Marx a eue au xxe siècle.

Ce livre permet de comprendre qu’aujourd’hui, au moment où s’accélère la mondialisation – qu’il avait prévue–, Karl Marx redevient d’une extrême actualité.

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles