dimanche, juin 26, 2022

Les 7 meilleurs livres sur la guerre d’Algérie à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres sur la guerre d’Algérie à lire ou à offrir !

1. Papa, qu’as-tu fait en Algérie ? – Raphaëlle Branche

Résumé du livre :

De 1954 à 1962, plus d’un million et demi de jeunes Français sont partis faire leur service militaire en Algérie. Mais ils ont été plongés dans une guerre qui ne disait pas son nom. Depuis lors, les anciens d’Algérie sont réputés n’avoir pas parlé de leur expérience au sein de leur famille. Le silence continuerait à hanter ces hommes et leurs proches. En historienne, Raphaëlle Branche a voulu mettre cette vision à l’épreuve des décennies écoulées depuis le conflit.

Fondé sur une vaste collecte de témoignages et sur des sources inédites, ce livre remonte d’abord à la guerre elle-même : ces jeunes ont-ils pu dire à leur famille ce qu’ils vivaient en Algérie ? Ce qui s’est noué alors, montre Raphaëlle Branche, conditionne largement ce qui sera transmis plus tard.

Son enquête suit ensuite les métamorphoses des silences et des récits jusqu’à nos jours. Elle pointe l’importance des bouleversements qu’a connus la société française et leurs effets sur ce qui pouvait être dit, entendu et demandé dans les familles à propos de la guerre d’Algérie. Elle éclaire en particulier pourquoi, six décennies après la fin du conflit, beaucoup d’enfants ont toujours la conviction qu’existe chez leur père une zone sensible à ne pas toucher.

Grâce à cette enquête, c’est plus largement la place de la guerre d’Algérie dans la société française qui se trouve éclairée : si des silences sont avérés, leurs causes sont moins personnelles que familiales, sociales et, ultimement, liées aux contextes historiques des dernières décennies. Avec le temps, elles se sont modifiées et de nouveaux récits sont devenus possibles.

Biographie de l’auteur :
Raphaëlle Branche, professeure d’histoire contemporaine à l’université de Paris-Nanterre, est notamment l’auteure de La Torture et l’Armée pendant la guerre d’Algérie, 1954-1962 (Gallimard, 2001) et de L’Embuscade de Palestro, Algérie 1956 (La Découverte, 2018 ; première édition : 2010).

2. Les vérités cachées de la Guerre d’Algérie – Jean Sévilla

Résumé du livre :

Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un État souverain  ? La conquête et la colonisation au xixe  siècle, le statut des différentes communautés au xxe  siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs.

Avec ce livre, Jean Sévillia affronte cette histoire telle qu’elle fut  : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient.

Biographie de l’auteur :

Journaliste, essayiste et historien, auteur de nombreux ouvrages qui ont été des succès de librairie (Zita impératrice courageLe Terrorisme intellectuelHistoriquement correctHistoriquement incorrectHistoire passionnée de la France), Jean Sévillia est chroniqueur au Figaro Magazine et membre du conseil scientifique du Figaro Histoire.

3. Histoire de la guerre d’Algérie, 1954-1962 – Benjamin Stora

Résumé du livre :

Quelles ont été les principales étapes de la guerre d’Algérie ? Pourquoi ce conflit de décolonisation a-t-il été si long et sanglant ? Quels sont les principaux acteurs, du côté français et du côté algérien, qui ont conduit cette guerre ? Pourquoi la France en guerre d’Algérie a-t-elle connu un changement de République ? Comment analyser l’idéologie du nationalisme algérien, porté par le FNL, dans sa guerre d’indépendance ? Une autre voie était-elle possible, pour l’Algérie, que celle de l’indépendance ? En quoi ce conflit a-t-il profondément marqué les sociétés françaises et algériennes ?

Pour retrouver la mémoire de la guerre d’Algérie, Benjamin Stora pose ici les véritables questions et apporte des réponses dénuées de rancœurs et de vains regrets.

Biographie de l’auteur :

Benjamin Stora est professeur d’histoire du Maghreb contemporain à l’INALCO. Il est notamment l’auteur aux Éditions La Découverte de Histoire de l’Algérie coloniale1830-1954 (coll.  » Repères « ), d’Histoire de la guerre d’Algérie1954-1962 (coll.  » Repères « , nouvelle édition 2004), et de La gangrène et l’oubli (1992-1998).

4. La Guerre sans nom : Les appelés d’Algérie (1954-1962) – Patrick Rotman et Bertand Tavernier

Résumé du livre :

La guerre d’Algérie n’a cessé de hanter notre mémoire collective. Pour les besoins d’un film documentaire, Patrick Rotman et Bertrand Tavernier ont recueilli les souvenirs de nombreux appelés qui racontent la peur et l’héroïsme, les sévices et la torture, la mort et l’ennui. Un témoignage bouleversant.

Biographie des auteurs :

Patrick Rotman est écrivain et réalisateur. Il a notamment publié Génération et L’Ennemi Intime, qui a inspiré le film éponyme dont il a écrit le scénario et qu’a réalisé Florent-Emilio Siri.

Bertrand Tavernier est cinéaste, il a réalisé de nombreux films, dont Le Juge et l’Assassin, Laissez-passer et Holy Lola.

5. Atlas de la guerre d’Algérie: De la conquête à l’indépendance – Guy Pervillé

Résumé du livre :

La conquête coloniale au XIXe siècle, la guerre d’indépendance elle-même (1954-1962) et les déchirements de la décolonisation, sans oublier bien sûr l’issue du conflit, avec la signature des accords d’Evian le 18 mars 1962 : cet atlas, riche de plus de 70 cartes et graphiques, présente de manière limpide et synthétique l’histoire de cette guerre âpre.

Partant du principe que la guerre d’Algérie ne peut être considérée d’une manière globale, le pays n’étant ni homogène, ni uniforme, l’auteur de cet atlas replace les événements dans leur contexte physique, territorial et démographique, ce qui permet de mieux comprendre le déroulement et les enjeux du conflit.

Ainsi, l’inégale répartition de la population dite européenne à travers l’espace algérien est une des clefs de compréhension du découpage du territoire en wilayas par les organisateurs de l’insurrection. Un outil indispensable pour qui veut comprendre cette guerre dont la mémoire ne cesse d’être présente, en Algérie comme en France.

Biographie de l’auteur :

Guy Pervillé est professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université de Toulouse-Le Mirail. Cécile Marin est géographe-cartographe.

6. La Guerre d’Algérie: Genèse et engrenage d’une tragédie (1954-1962) – Pierre Montagnon

Résumé du livre :

Par son ampleur et son énorme documentation, La Guerre d’Algérie de Pierre Montagnon est l’un des plus authentiques témoignages historiques jamais écrits sur un conflit dont les traces subsisteront longtemps dans la société française, touchée au cœur de ses structures politiques et sociales.

S’adressant aux jeunes générations comme à ceux qui, de près ou de loin, ont vécu ce drame, ce livre répond à toutes leurs questions. Pourquoi cette terre n’a-t-elle pas constitué une nation au milieu du XXe siècle ? Pourquoi l’insurrection a-t-elle éclaté le 1er novembre 1954 ? Pourquoi et comment s’est-elle développée ? Non seulement Pierre Montagnon relate les faits, mais il remet aussi dans leur juste perspective le pouvoir et les marges d’action dont disposèrent les principaux acteurs et décideurs de l’époque.

Il explique ainsi pourquoi un éclairage excessif a été porté sur certains hommes tandis que d’autres, au contraire, sont restés dans l’ombre. La Guerre d’Algérie de Pierre Montagnon s’impose aujourd’hui comme un livre fondamental. Il a été couronné par l’Académie française.

Biographie de l’auteur :

Saint-Cyrien, historien et conférencier, Pierre Montagnon est commandeur de la Légion d’honneur à titre militaire. Lauréat de l’Académie française, il est l’auteur chez Pygmalion de nombreux titres traitant principalement du passé militaire de la France pendant la seconde moitié du XXe siècle.

7. L’Algérie en couleurs – 1955-1962 Photographies d’appelés pendant la guerre – Tramor Quemeneur et Slimane Zeghidour

Résumé du livre :

L’Algérie comme vous ne l’avez jamais vue. 1 400 000 appelés du contingent se sont succédé en Algérie entre 1954 et 1962. La plupart avait juste vingt ans, n’avait jamais quitté la France et parfois même leur village. Munis de petits appareils kodachrome, ils ont photographié ce pays qu’ils découvraient : la vie des populations, les femmes et les enfants, la beauté des paysages exceptionnels.

Mais aussi leur quotidien de soldat, les marches sans fin à travers la montagne kabyle, les opérations militaires, le contrôle exercé sur les populations civiles… Des milliers de photographies ont ainsi été prises. Les voilà pour la première fois. Elles ne racontent pas la guerre. Elles donnent à voir une autre Algérie, loin des images réalisées par les services photographiques des armées ou les reporters des journaux en quête de scoops ou d’images choc.

Ce livre est le fruit d’une récolte unique réalisée auprès des anciens appelés. Plus de 2000 photos ont été envoyées, par des centaines d’anonymes, sollicités par les auteurs et France Info.

Biographie des auteurs : 

Tramor Quemeneur est historien de la guerre d’Algérie. Sa thèse, Une guerre des non ? Insoumissions, refus d’obéissance et désertions des soldats pendant la guerre d’Algérie, doit paraître aux éditions de La Découverte (2012). Il a participé à de nombreux ouvrages collectifs, notamment La Justice en Algérie. 1830-1962 (La Documentation française, 2003), La Guerre d’Algérie. La fin de l’amnésie. 1954-2004 (Robert Laffont, 2003). Il est l’auteur avec Benjamin Stora de l’ouvrage Algérie, 1954-1962 : Lettres, carnets et récits des Français et des Algériens dans la guerre, paru en 2010 aux éditions des Arènes. Il a sélectionné les images et apporté son regard d’historien.

Slimane Zeghidour est un écrivain et journaliste français. Né en Kabylie en 1953, il a grandi à Erraguene, un village de regroupement, a appris à lire et écrire avec une institutrice venue de métropole. Il a été grand reporter à La Vie, Télérama, Géo. Il est aujourd’hui éditorialiste à TV5. Il est l’auteur de La Vie quotidienne à La Mecque au temps des pèlerinages (Hachette, 1989) qui a reçu le prix Clio, et Le Voile et la Bannière (Hachette, 1990). Rédacteur des textes de cet ouvrage, il raconte en témoin et en journaliste.

Pourquoi lire des livres sur la guerre d’Algérie ?

Très simple, car il a beaucoup à nous apprendre sur le présent. Sur ce qui se passe en Algérie et en France aujourd’hui, mais aussi sur ce qui se passe dans le monde.

Quelques chiffres qui permettent de donner une idée de cette « école de l’histoire » que l’on peut avoir en lisant des livres sur la guerre d’Algérie : plus de 100 000 livres et articles produits en France, plus de 60 000 en Algérie, 10 000 dans le monde. Cela signifie que nous pouvons parler d’une connaissance de la guerre d’Algérie qui est un élément essentiel de l’histoire de notre société, mais aussi à l’échelle mondiale.

Si elle a une telle importance à l’échelle mondiale, c’est parce que cette guerre est la première à avoir été télévisée, ce qui nous a permis de suivre chaque instant de cette lutte épique de libération nationale pratiquement en temps réel. Il s’agit donc de la première guerre moderne, tout comme il existe des guerres pré-modernes.

Parce qu’il s’agissait d’une guerre coloniale, qui a duré huit ans, de 1954 à 1962, mais aussi parce qu’un mouvement anticolonialiste a été mis en place.

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles