samedi, juin 25, 2022

Les 5 meilleurs livres de Bruno Le Maire à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Bruno Le Maire à lire ou à offrir !

1. L’ange et la bête : Mémoires provisoires

Résumé du livre :

Depuis mai 2017, Bruno Le Maire est ministre de l’Economie et des Finances auprès d’Emmanuel Macron. Acteur des trois premières années du quinquennat, il offre un éclairage unique sur les décisions économiques, industrielles, financières et fiscales qui ont été prises durant cette période. Il en explique les intentions et la cohérence en les confrontant à notre histoire nationale.

Il nous donne un accès privilégié à la pratique du pouvoir comme aux événements et crises qui ont marqué ces années. Il fournit aussi des clés de compréhension de la vie politique des grandes nations occidentales, bousculées par la crise de la Covid-19 et par l’émergence de la Chine. Dans ce nouveau livre, Bruno Le Maire réaffirme le lien essentiel entre littérature et pouvoir. Il définit les enjeux qui façonneront la France et l’Europe de demain.

2. Le nouvel empire : L’Europe du vingt et unième siècle

Résumé du livre :

L’Europe peut disparaître. Non pas le marché unique, mais le projet politique. Jamais les forces d’éclatement n’ont été aussi fortes depuis le traité de Rome de 1957 : des tensions internes entre pays membres de l’Union européenne se font jour, alors que le Royaume-Uni a décidé de sortir de l’Union.

Mais surtout, l’affrontement des Etats-Unis et de la Chine, dont la maîtrise des technologies et les forces financières nous surpassent, nous impose un choix radical entre une Europe souveraine et une Europe soumise. Il est donc temps que l’Europe affirme elle aussi sa puissance. Celle d’un continent riche de la diversité de ses nations, avec de véritables frontières. Une puissance technologique, qui favorise la création de champions industriels européens, capables de créer les emplois et d’assurer la formation des centaines de millions d’Européens.

Une puissance au service de la paix, qui défend ses intérêts économiques et militaires, ses entreprises comme ses citoyens. L’Europe doit définir un projet politique et s’affirmer, au XXl ? siècle, comme un nouvel empire.

3. Le Ministre

Le Ministre
14 Commentaires
Résumé du livre :

Le « Ministre » en question, c’est, bien sûr, Dominique de Villepin – qui, dans ce livre, n’apparaît que sous le titre de sa fonction. Ce « Ministre », Bruno Le Maire l’a donc suivi, en tant que conseiller, dans une période assez particulière de notre histoire puisqu’il s’agit des quelques mois qui ont précédé l’intervention militaire des Américains en Irak – période au cours de laquelle le « Ministre » joua, on s’en souvient, une partition délicate et, dans son genre, virtuose.

Ce récit raconte ainsi, dans une langue sobre, tenue, très « littéraire », ce qui se passa vraiment au cours de cette période : contacts avec les chancelleries, malentendus avec l’administration Bush, discours onusiens, coulisses d’une avant-guerre – tels sont les temps forts de cet ouvrage où l’auteur, sans outrepasser le devoir de réserve auquel il est tenu, ressuscite un climat qui en dit long sur l’histoire-en-train-de-se-faire… On suivra donc, pas à pas, l’incroyable partie de poker menteur qui se joue entre Paris et Washington.

Comment les Américains, un bref instant, crurent que Chirac allait les « suivre ». Comment Colin Powell, Blair ou Schröder jouent finement, puis maladroitement. Il n’y a pas, à proprement parler, de révélations. Mais les acteurs sont là, en situation, et c’est passionnant – d’autant que la subjectivité romanesque de l’auteur, grand lecteur de Faulkner et Kafka, donne à ce texte une tonalité très personnelle et particulièrement vivante.

Une longue postface, enfin, écrite un an après ces « événéments » dresse le bilan diplomatique et humain d’une aventure où la France n’avait, semble-t-il, pas tort d’être prudente.

4. Des hommes d’Etat

Résumé du livre :

C’est un livre important et, à tous égards, étonnant. Tout d’abord, par la qualité du témoignage et du témoin : trois années dans la coulisse du pouvoir, racontées au jour le jour par un haut fonctionnaire doublé d’un écrivain de race. Dans ce récit, des événements majeurs (nomination de Villepin à Matignon, attaque cérébrale de Chirac, début et suite de l’affaire Clearstream, rivalité Sarkozy-Villepin, émeutes des banlieues, manifs anti CPE, etc…). Sur tous ces points – auxquels s’ajoute, bien sûr, une dimension internationale (rencontre avec Poutine, Blair, Merkel, etc…)

Bruno Le Maire raconte, dans une langue éblouissante, ce qu’est la réalité du pouvoir au quotidien. Mais, en même temps, Bruno Le Maire chérit sa vie de famille, compare la vanité des ambitions et son Temps perdu loin de ceux qu’il aime, des lectures des grands écrivains qu’il place au dessus de tout. Ce livre résonne ainsi sur deux octaves : la mélancolie et le pouvoir. Et c’est, par dela les « révélations » qu’il contient, ce qui fait son charme immense. Trois personnages, trois « hommes d’Etat », sont les acteurs principaux de ce tumultueux récit : Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et Dominique de Villepin.

Chacun est saisi dans sa complexité, dans sa densité humaine. Aucun règlement de compte, mais des portraits de haute volée ; aucune bassesse rétrospective, mais une approche « romanesque » de l’ambition, du « monstre froid » au pouvoir et des passions qui se déchaînent pour sa conquête.

5. À nos enfants

Résumé du livre :

« Ce texte est une lettre, adressée à nos enfants. Elle est née sous le coup de la colère : colère devant les difficultés de mes compatriotes, colère devant le rabaissement de la France, colère devant le départ pour l’étranger de tous ces jeunes qui désespèrent de notre pays. Je dis dans cette lettre ce que la France est pour moi. Je montre ce que je lui dois.

Je veux expliquer à mes enfants quelles sont leurs origines et pourquoi ils peuvent en être fiers. Je leur raconte la vie de ma grand-mère maternelle, et pourquoi elle a tant compté pour moi. Elle m’a appris la langue française, qui est le vrai ciment de notre nation. Elle m’a donné le goût du risque et le sens de la liberté. Je leur parle de mon grand-père, né en Algérie et blessé dans la guerre de 14, et de cet autre grand-père prisonnier en Allemagne. Je leur parle de mon propre père qu’ils n’ont pas connu.

À travers la vie de ces parents, je leur rappelle une histoire dont ils sont les dépositaires : la grandeur nationale, la colonisation, la guerre, la débâcle, la reconstruction, les doutes actuels. Je leur parle de mes rencontres avec des Français, de leur créativité, de leurs talents. Je leur dis mon incompréhension devant les charges dont on les accable et ma volonté de leur redonner un espoir et de la liberté. Je dis à nos enfants qui je suis : un Français de cette France ancienne, qui veut en inventer une nouvelle avec eux. » Bruno Le Maire.

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles