samedi, juin 25, 2022

Les 7 meilleurs livres de Boris Cyrulnik à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Boris Cyrulnik à lire ou à offrir !

1. Le Laboureur et les Mangeurs de vent: Liberté intérieure et confortable servitude

Résumé du livre :

« À 7 ans, j’ai été condamné à mort pour un crime que j’ignorais. Ce n’était pas une fantaisie d’enfant qui joue à imaginer le monde, c’était une bien réelle condamnation. » B. C.

Boris Cyrulnik a échappé à la mort que lui promettait une idéologie meurtrière. Un enfant qu’on a voulu tuer et qui toute sa vie a cherché à comprendre pourquoi, pourquoi une telle idéologie a pu prospérer.
Pourquoi certains deviennent-ils des « mangeurs de vent », qui se conforment au discours ambiant, aux pensées réflexes, parfois jusqu’à l’aveuglement, au meurtre, au génocide ? Pourquoi d’autres parviennent-ils à s’en affranchir et à penser par eux-mêmes ?
Certains ont tellement besoin d’appartenir à un groupe, comme ils ont appartenu à leur mère, qu’ils recherchent, voire chérissent, le confort de l’embrigadement. Ils acceptent mensonges et manipulations, plongeant dans le malheur des sociétés entières.
La servitude volontaire engourdit la pensée. « Quand on hurle avec les loups, on finit par se sentir loup. » Penser par soi-même, c’est souvent s’isoler. Seuls ceux qui ont acquis assez de confiance en soi osent tenter l’aventure de l’autonomie.
Au-delà de l’histoire, c’est notre présent que Boris Cyrulnik éclaire.

À travers sa tragique expérience de vie, hors des chemins battus, Boris Cyrulnik nous montre comment on peut conquérir la force de penser par soi-même, la volonté de repousser l’emprise, de trouver le chemin de la liberté intérieure.

2. Psychothérapie de Dieu

Résumé du livre :

« Aujourd’hui, sur la planète, 7 milliards d’êtres humains entrent plusieurs fois par jour en relation avec un Dieu qui les aide. Méditer, trouver son chemin de vie personnel, éprouver la joie de se sentir vivant parmi ceux qu’on aime – la spiritualité élargit la fraternité à tous les croyants du monde. La psychothérapie de Dieu nous aide à affronter les souffrances de l’existence et à mieux profiter du simple bonheur d’être.

Il y a certainement une explication psychologique à cette grâce. Ce livre est le résultat de cette quête. » B. C. Un merveilleux texte, lumineux, tendre et original sur le rôle majeur que joue l’attachement dans le sentiment religieux. Un immense sujet, un très grand livre.

3. Résilience connaissances de base

Résumé du livre :

Quelle est l’origine du concept de résilience ? Peut-on observer des phénomènes de résilience dans d’autres espèces que l’espèce humaine ? Comment la plasticité cérébrale intervient-elle dans le processus ? En quoi le soutien affectif aide-t-il à réparer les dégâts provoqués par le traumatisme ? Quels sont les mécanismes de défense qui favorisent la résilience ? Quel rôle peut jouer la famille ? Le vieillissement altère-t-il les capacités de résilience ? L’appartenance culturelle encourage-t-elle le processus résilient ? Faut-il raconter le trauma que l’on a vécu ? L’art peut-il sublimer le trauma ? La résilience a-t-elle des limites ?

En quoi la théorie de la résilience introduit-elle, pour chacun de nous, de nouveaux degrés de liberté ? Boris Cyrulnik est neuropsychiatre, directeur d’enseignement à l’université du Sud-Toulon-Var. Il anime plusieurs groupes de recherche sur l’attachement et la résilience. Gérard Jorland, philosophe, est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales. Avec Serban Ionescu, Claude Beata, Pierre Bustany, Marie Anaut, Claude de Tychey et Joëlle Lighezzolo-Alnot, Michel Delage, Antoine Lejeune et Louis Ploton, Michel Tousignant, Martine Lani-Bayle, Silke Schauder.

4. Sauve-toi, la vie t’appelle

Résumé du livre :

« Lors de ma première naissance, je n’étais pas là. Mon corps est venu au monde le 26 juillet 1937, à Bordeaux. On me l’a dit. Je suis bien obligé d’y croire puisque je n’en ai aucun souvenir. Ma seconde naissance, elle, est en pleine mémoire. Une nuit, j’ai été arrêté par des hommes armés qui entouraient mon lit. Ils venaient me chercher pour me mettre à mort. Mon histoire est née cette nuit-là. » B. C.

C’est cette histoire bouleversante que Boris Cyrulnik nous raconte pour la première fois en détail, dans ce livre où l’émotion du survivant se conjugue au talent de l’écrivain, où le récit tragique se mêle à la construction de la mémoire, où l’évocation intime d’une enfance fracassée par la guerre exalte la volonté de surmonter le malheur et de répondre à l’appel de la vie. Une histoire poignante, hors du commun, qui retentit profondément en chacun d’entre nous.

Boris Cyrulnik est neuropsychiatre et directeur d’enseignement à l’université de Toulon. Il est l’auteur d’immenses succès, notamment Un merveilleux malheur, Les Vilains Petits Canards, Parler d’amour au bord du gouffre, De chair et d’âme et Autobiographie d’un épouvantail.

5. Un merveilleux malheur

Résumé du livre :

« On s’est toujours émerveillé devant ces enfants qui ont su triompher d’épreuves immenses et se faire une vie d’homme, malgré tout. Le malheur n’est jamais pur, pas plus que le bonheur. Un mot permet d’organiser notre manière de comprendre le mystère de ceux qui s’en sont sortis.

C’est celui de résilience, qui désigne la capacité à réussir, à vivre, à se développer en dépit de l’adversité. En comprenant cela, nous changerons notre regard sur le malheur et, malgré la souffrance, nous chercherons la merveille. » B. C.

6. La Résilience ou comment renaître de sa souffrance ?

Résumé du livre :

Comment un être humain ayant subi un traumatisme peut-il ensuite retrouver un équilibre lui permettant d’assurer son développement ? Y répondent un certain nombre de personnalités sous la direction de Boris Cyrulnik et Claude Seron. Ce livre propose un regard porteur de vie même si, la gamme de choix qui s’offre aux personnes fragilisées s’avère très sombre.

Dans cet ouvrage, des praticiens de l’art de la parole témoignent de leur travail clinique avec des personnes fracassées qui, après avoir côtoyé la mort, se sont battues pour éviter l’amputation imposée par le mutisme lié à la honte, la culpabilité et les sentiments de moindre valeur. Leur propos n’est pas d’idéaliser le traumatisme et la détresse humaine au point d’en oublier l’action corrosive qui ronge de l’intérieur.

Le but de ce livre est de comprendre les facteurs qui ont permis à certaines personnes traumatisées non seulement de survivre, mais aussi de construire une nouvelle vie faite de choix et de possibles.

Les auteurs nous montrent les moyens de sorti r de l’anesthésie émotionnelle, affective et relationnelle engendrée parfois par les turpitudes de l’existence ; un regard porteur de vie même si, parfois, la gamme de choix qui s’offre aux personnes fragilisées par leur histoire s’avère très sombre.

6. Les Vilains petits canards

Résumé du livre :

Maria Callas, « la divine », la voix du siècle s’il ne devait en rester qu’une, fut une petite fille dépérissant de carences affectives dans un dépôt d’enfants immigrés de New York… Barbara, meurtrie par un viol paternel et persécutée pendant la guerre, a su chanter sa vie et chacun la fredonne… Georges Brassens, mauvais garçon, dut à son professeur de troisième la découverte de la poésie qui donna une autre issue à sa révolte…

Ces cas de résilience sont célèbres. Mais Boris Cyrulnik décrit ici ce que pourrait être chacun d’entre nous. Il nous montre comment ce processus se met en place dès la petite enfance, avec le tricotage des liens affectifs, puis l’expression des émotions. Boris Cyrulnik est aussi l’auteur, aux Éditions Odile Jacob, des Nourritures affectives, de L’Ensorcellement du monde et d’Un merveilleux malheur.

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles