dimanche, juin 26, 2022

Les 7 meilleurs livres de Denis Robert à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Denis Robert à lire ou à offrir !

1. L’Affaire des affaires – Tome 1 – L’Argent Invisible

Résumé du livre :

Attention, L’Affaire des affaires est un livre qui n’a aucun équivalent en bande dessinée. Un journaliste, romancier, Denis Robert, avec la collaboration de Yan Lindingre, raconte à la première personne sa vie (mouvementée), de son passage à Libé dans les années 90 à sa mise en examen dans l’affaire Clearstream. Le livre explique d’une façon limpide les mécanismes (paradis fiscaux, banques offshore, manque de coopération entre Etats) qui permettent au crime organisé de prendre ses aises dans la nouvelle économie, mais rend également compte des blocages de la justice.

Laurent Astier au trait acéré, transforme le tout en un incroyable thriller politico-financier et brosse le portrait, criant de réalisme d’une planète économique et médiatique où l’information devient l’ennemi à abattre.

2. Les Prédateurs

Résumé du livre :

Les dessous scandaleux de la crise financière : décryptage et révélations

Avec cette enquête minutieuse sur deux champions du capitalisme financier, Catherine Le Gall et Denis Robert pensent tenir des spécimens exemplaires de milliardaires. Albert Frère et Paul Desmarais ont des profils semblables et ont hérité d’entreprises familiales qui ne valaient pas un clou, mais en bons libéraux, investissant dans les meilleurs juristes, associés aux plus grosses banques d’affaires, travaillant autant en France qu’en Afrique ou en Amérique du sud, ils ont bâti leur immense fortune en partie sur le dos des États. Il devait y avoir un secret de fabrication pour s’enrichir autant et aussi vite…

Nos deux journalistes pensaient que s’ils parvenaient à décrypter le jeu de ces prédateurs, ils pourraient aider la communauté des hommes à s’en défendre.

C’est le challenge réussi de ce récit haletant comme un thriller, et pourtant bien réel…

3. Mohicans

Mohicans
43 Commentaires
Résumé du livre :

Je voudrais avoir la froideur de l’entomologiste en entamant ce récit. Prendre les pièces une par une, remonter le temps. Éclater le temps. Disséquer. Poser. Observer. Dater. Comprendre. C’est l’histoire de deux êtres rares : Cavanna et Choron. C’est l’histoire d’un premier journal, puis d’un deuxième, d’un troisième : tous créés par une bande de kamikazes, ivres de liberté et bourrés de talent. Ces journaux ont amusé, éclairé, ouvert les yeux et les esprits de deux ou trois générations de lecteurs, de citoyens, d’électeurs, de journalistes. Hara-Kiri mensuelHara-Kiri hebdoLa Gueule ouverte, Charlie Mensuel et le dernier : Charlie Hebdo

1960-1985 : vingt-cinq années d’insolence, d’humour, de spontanéité et de subversion. L’époque étant ce qu’elle est, ces journaux fougueux qui sentaient le foutre, la sueur, l’alcool, la liberté sont devenus des marques. C’est l’histoire de la dilapidation d’un héritage. Une histoire tumultueuse, magnifique, triste et honteuse. À mes yeux, elle est exemplaire.

4. J’ai tué le fils du chef – Affaire Grégory, le roman de la Vologne 1984-2018

Résumé du livre :

Le 16 octobre 1984, Grégory Villemin, quatre ans, est retrouvé mort ligoté dans la Vologne, une rivière vosgienne. Cet assassinat, revendiqué avant qu’il ne soit commis, par son mystère, sa cruauté et les innombrables rebondissements de l’enquête, va devenir l’une des plus incroyables affaires criminelles de l’histoire judiciaire. L’année 2017 a été marquée par la mise en cause de nouveaux suspects et le suicide du premier juge d’instruction, Jean-Michel Lambert.

Trente-trois ans après la mort de l’enfant, nous en sommes toujours à chercher qui a tué.

À l’époque, Denis Robert signait ses premiers articles pour le quotidien Libération. Dès son arrivée sur les lieux du crime, il s’est tenu en marge de l’événement et a adopté, avec constance, un positionnement atypique, s’intéressant autant à l’énigme qu’à son traitement. Observateur exigeant et lucide, il refuse  » d’aboyer avec la meute  » et suit l’enquête en conjuguant impressions personnelles et mise à distance critique.

Il reprend ici le fil de son journal et nous livre une vision inédite de l’affaire. Le temps a patiné l’écriture au quotidien. L’ensemble des textes réunis dans une stricte chronologie devient œuvre littéraire. C’est une histoire brute, brutale. À peine reconstruite. Une plongée ininterrompue dans les méandres d’une instruction monstrueuse.

Nous entrons sans pouvoir le lâcher dans un roman vrai à la dramaturgie inégalée, avec le sentiment permanent d’être au cœur d’un drame hanté par le cerveau malade d’un corbeau maléfique. À chaque page tournée, on se demande, inquiets, ce qui va encore pouvoir nous arriver…

5. Dunk

Dunk
2 Commentaires
Résumé du livre :

Le jour où les progrès de la science permettront d’insérer dans le cerveau d’un homme la mémoire d’un autre homme, verra-t-on naître un être supérieur… ou un monstre ?

En envisageant une suite à son roman Une ville (qui va devenir une série télévisée), Denis Robert en a conservé le décor et les personnages que nous retrouvons cinquante ans plus tard dans une société ressemblant beaucoup à la nôtre… mais en pire !

Paul Netter, ancien homme fort de la ville, est un vieillard milliardaire qui refuse de disparaître. Il a beaucoup investi dans la recherche médicale, les neurosciences et l’intelligence artificielle. Avec l’aide du Nobel Erich Mandelberg, il réussit le tour de force d’implanter sa mémoire dans le cerveau de Steve Moreira, choisi pour ses capacités physiques, ses qualités morales et intellectuelles.

Steve Moreira est un jeune basketteur au sommet de sa carrière internationale. Il est la vedette d’un club en position de remporter le championnat d’Europe, lequel est aux mains de mafias gagnant des fortunes sur les paris en ligne et n’hésitant pas à truquer les matchs. Le jour où Moreira refuse de tricher, il est sauvagement battu.

Il abandonne alors sa carrière et retourne dans sa ville natale. C’est là que Netter lui propose son étrange marché : devenir un homme totalement nouveau qui ajoutera à ses propres qualités la mémoire extraordinairement féconde d’un des hommes les plus riches et les plus puissants d’Europe.

Un ancien photographe de presse, Benjamin Lemeth, retiré dans une maison où il vit en ermite, est sorti de son isolement par le retour du fils de son ami Moreira et l’étrange pacte que le jeune homme passe avec Netter. Il sera le témoin privilégié et actif du drame qui va se jouer.

En introduisant sa mémoire dans le corps jeune et l’esprit sain de Steve Moreira, Netter croit pouvoir commencer une nouvelle vie encore plus excitante, plus triomphante, plus prédatrice que celle qu’il a vécue. Il ne mesure pas qu’en dotant le jeune homme de son expérience, il lui livre, du même coup, ses secrets les plus inavouables.

Steve Moreira va devoir affronter des conflits physiques, intellectuels, moraux et sentimentaux qui vont le mener aux portes de l’autodestruction. Il y trouvera la force de bouleverser son destin.

6. La domination du monde

Résumé du livre :

Depuis qu’Yvan Klébert enquête sur la Shark Company l’économie mondiale tremble. Et pour cause ! Il a découvert les méthodes crapuleuses qu’utilisent les grands financiers internationaux pour dissimuler les traces de leurs transactions illégales. Face à l’incrédulité de l’opinion publique, le journaliste décide de transformer son enquête en roman à suspense. Et si ce roman décrivait sans fard la domination d’un monde horriblement réel ?

7. Larry et moi

Résumé du livre :

Expliquer la finance est un exercice fastidieux qui demande d’abord de la comprendre. Denis Robert, par son approche très personnelle, en inventant un journalisme littéraire, nous permet d’appréhender la mécanique interne du monstre BlackRock en remontant à sa genèse et en brossant le portrait de son boss : le mystérieux et très puissant Larry Fink.

Si on me demande aujourd’hui qui de Donald Trump, XiJingPing, Vladimir Poutine, Mark Zukerberg ou Larry Fink, est l’homme le plus puissant du monde ? Sans aucune hésitation je pointe Larry. Larry a plus d’influence sur nos vies que nos parents. Savez-vous que BlackRock possède 6,3% de Total, 6,5% de Sanofi, 6,4% de Publicis, 5,9% de Danone… en gros 5% du Cac40 ? Que BlackRock conseille la BCE, Airbus, Exxon, JP Morgan, Apple, la Grèce, l’État allemand ou la Commission Européenne ? Savez-vous que ses représentants votent aux assemblées générales de 17000 sociétés dans le monde ? Qu’elle brasse 31000 milliards de fonds par an, qu’elle a sauvé l’économie américaine après la crise du Covid ?

Qu’elle possède une intelligence artificielle appelée Aladdin, née de la paranoïa maladive de Larry Fink sur la gestion du risque ? Mais pour survivre, BlackRock a besoin d’argent et de nouveaux espaces. On a ainsi retrouvé Larry à plusieurs reprises depuis deux ans chez Emmanuel Macron pour pousser – entre autres – au vote de la réforme des retraites par capitalisation.

Larry Fink a accès à la matrice du capitalisme. Il peut lire tous les bilans de pratiquement toutes les sociétés du monde. Il sait ce qui se joue entre concurrents. Il peut ainsi privilégier l’un ou l’autre dans le plus grand secret. Il est le dieu vivant du capitalisme. Rien que ça ? Non, pire encore. Attachez vos ceintures…

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles