vendredi, juin 24, 2022

Les 6 meilleurs livres de Carl Gustav Jung à lire ou à offrir !

Découvrez notre sélection des meilleurs livres de Carl Gustav Jung à lire ou à offrir !

1. L’Homme à la découverte de son âme

Résumé du livre :

Enfin à la portée de tout « honnête homme » ; de tout être, de tout esprit curieux de lui-même, ce chef-d’oeuvre capital, clair, sans jargon, simple et limpide dans sa langue, profond dans ses apports, ses découvertes, ses vérités, devenues aujourd’hui des évidences. A la fois nouveau bien que déjà classique, L’Homme à la découverte de son âme fut trop longtemps introuvable.

Depuis toujours l’homme se débat, pour le meilleur comme pour le pire, avec ces plans vivants qu’il sent s’agiter et palpiter au tréfonds de lui-même et qu’il a épinglé du nom d’âme.

Rendre accessible ce qui est de l’ordre de l’âme à l’approche expérimentale, tel fut, faits et preuves en main, le miracle paradoxalement réussi par Jung. C’est ce lien expérimental à l’inconscient que le génie de Jung apporta en dot au génie de Freud dans la période de leur compagnonnage.

Les complexes que Jung a mis en évidence, ces mélis-mélos, ignorés mais brûlants, de sensations et de besoins, ces noeuds, inconscients mais contraignants, d’idées, d’émotions et d’imaginations sont à l’origine aussi bien du fameux complexe d’Oedipe que des enregistrements neurophysiologiques les plus modernes. Ils révèlent, avec les rêves, attestés dans l’histoire sinon justement compris, la vie profonde, intense, bouleversante souvent, qui se déroule en tout être humain.

Mais comme Einstein l’a souligné, il est, de nos jours, plus facile de faire exploser un atome que de se libérer d’un complexe !

L’Homme à la découverte de son âme ouvre de nouvelles portes aux déroulements intérieurs, à l’intériorité et l’élargit de l’expérimental au divin.

2. Psychologie de l’inconscient

Résumé du livre :

C’est en 1916, trois ans après la rupture – douloureuse – avec Sigmund Freud, que Carl Gustav Jung (1875-1961) publie ce court traité, plusieurs fois réédité depuis, où il expose l’essentiel de sa pensée.

Reparcourant un demi-siècle de découvertes – travaux de Charcot ou de Breuer sur l’origine psychologique des névroses, découvertes capitales de Freud concernant le « trauma » initial -, il définit avec fermeté et netteté les notions qui désormais le séparent de son maître viennois : celle de « volonté de puissance » comme moteur fondamental de l’être, non réductible à la seule libido ; et celle, devenue célèbre, d’« inconscient collectif », qui le conduira par la suite à l’étude des mythes, religions et légendes, conçus comme archétypes de l’esprit humain.

Ecrit dans une langue simple et accessible, ce traité demeure la meilleure introduction à la pensée du grand psychiatre et psychologue suisse, auteur de Métamorphoses de l’âme et ses symboles.

3. L’âme et la vie

Résumé du livre :

Ce choix de textes – plus d’un millier – éclaire et illustre les aspects les plus caractéristiques, les plus accessibles aussi, de la doctrine de Jung. L’ouvrage s’adresse moins au spécialiste qu’au lecteur soucieux de découvrir les perspectives originales qu’ouvre cette pensée sur les domaines les plus importants de l’existence humaine.

Parmi les thèmes abordés, on retiendra l’essence et l’activité de la psyché (l’âme, la conscience et l’inconscient, les archétypes, le rêve), l’homme dans sa vie relationnelle (médecin et malade, l’homme et la femme, jeunesse et vieillesse, l’individu et la communauté), le royaume des valeurs et des choses dernières (la connaissance de soi, la vie de l’esprit, la création, le bien et le mal, le devenir de la personnalité, l’Occident et l’Orient, destin, mort et rénovation, la voie vers Dieu).

Le lecteur pourra aussi se laisser guider, à son gré, par les titres plus précis figurant en haut de chaque page et qui en résument le contenu essentiel. Enfin, l’index général des matières et des noms situé à la fin de l’ouvrage en facilitera également une étude plus attentive.

L’Ame et la Vie constitue l’introduction la plus riche et la plus sûre à l’une des plus grandes doctrines psychologiques de notre temps.

4. Métamorphoses de l’âme et ses symboles

Résumé du livre :

À la fin d’une conversation qui roulait sur la « construction européenne », l’ancien ministre C’est en 1950 que le grand psychanalyste suisse donna cette quatrième édition, considérablement amplifiée, d’un essai de 1912 dans lequel, partant d’un cas individuel – celui, exposé par Théodore Flournoy, d’une jeune Américaine auteur de poèmes dans un état semi-inconscient –, il ouvrait à sa discipline des perspectives radicalement neuves.

En partant de l’histoire de miss Miller, il s’y livre à une vaste enquête sur les symboles et les mythes culturels et religieux, développe sa théorie de l’inconscient collectif et archaïque, élargissant en fait le champ de la psychanalyse à une psychologie générale de l’humanité et de la culture.

Dès sa première parution, ce livre qui marquait sa rupture avec Freud fut abondamment commenté et discuté. C. G. Jung ne cessa par la suite de l’enrichir et d’en affiner les vues. C’est une de ses œuvres maîtresses et l’un des classiques mondiaux de la psychanalyse.

5. Dialectique du Moi et de l’inconscient

Résumé du livre :

Cette oeuvre est une des plus importantes de Carl Gustav Jung. Concise, allant à l’essentiel, elle se situe au centre même de la pensée du savant qui, avec Freud, puis par-delà Freud, oriente la vie psychologique et mentale de l’humanité dans des voies nouvelles. Son sujet est la clé de la vie intérieure.Tout le monde nouveau des profondeurs humaines, exploré par Jung, est axé sur un dialogue, ou plus précisément une « dialectique entre le Moi et l’inconscient », dont le Moi a émergé.

C.G. Jung montre combien le jeu dynamique entre le Moi et l’inconscient constitue le flux et le reflux fondamental de la vie et combien l’inconscient peut receler de messages essentiels.Aider les êtres à s’y retrouver, et ainsi à se construire eux-mêmes, n’est pas seulement une révolution humaine et médicale. C’est l’aventure qu’à travers toutes les autres l’être recherche depuis toujours.

6. Sur l’interprétation des rêves

Résumé du livre :

C’est par « l’interprétation des rêves » que Jung se rallia à Freud. Le psychiatre suisse y trouvait en effet une « voie royale » vers l’inconscient qui lui permettait une nouvelle approche de certains de ses malades schizophrènes. Après sa rupture avec Freud, Jung développa une autre méthode d’interprétation des rêves qui, sans renier les apports du fondateur de la psychanalyse, essayait de dépasser ce qu’il considérait comme une fixation unilatérale sur la théorie de la libido.

Ce livre, issu d’un séminaire d’études tenu par Jung avec certains de ses élèves, passe aussi en revue les grands systèmes d’interprétation des rêves depuis l’Antiquité, tente d’en expliquer les ressorts et montre de manière vivante comment écouter et comprendre les images oniriques qui sont le pendant de notre aventure intérieure.

 
ludovic, auteur de l'articleÉcrit par Ludovic
Après des études littéraires, j’ai travaillé dans plusieurs libraires avec une forte appétence pour les sciences humaines. Durant mon temps libre, je suis un grand fan de sport et triathlète en pleine progression !

Derniers articles